Views
2 years ago

2008-19

  • Text
  • September
  • Pompen
  • Jaar
  • Binnenvaartkrant
  • Binnenvaart
  • Antwerpen
  • Onze
  • Schip
  • Nieuwe
  • Rotterdam

De Binnenvaartkrant 66 9

De Binnenvaartkrant 66 9 september 2008 Beltank vervoert bijzondere stoffen voor Franse overheid met het vervoer van de nutriox, een middel dat gebruikt wordt tegen geurhinder; daarvoor werd door ons na wat aanpassingen het mts Bossuit ingezet. Nutriox komt uit Le Havre en voor het vervoer zijn er geen beperkingen, zodat het relatief makkelijk was om de Bossuit naar Frankrijk te verplaatsen.” “Dat lag beduidend anders met het transport van ijzertrichloride, een effectief product dat een aantrekkingskracht heeft op andere producten en daarom vooral gebruikt wordt voor de zuivering van vervuild rioolwater. Aanvankelijk waren we van plan schepen van het type Canal du Nord om te bouwen door daarop twee kunststof silotanks te plaatsen. We waren de plannen aan het uitwerken toen we van Bureau Veritas France te horen kregen dat we daarmee beter konden stoppen. Canal du Nordschepen zijn nooit onder klasse gebouwd, zodat er beslist geen goedkeuring gegeven zou worden.” Bij Asto in Raamsdonksveer werd onlangs de Alain opgeleverd, een dubbelwandige duwbak met een speciale kunststof binnenbekleding van de tanks. DOOR JAN HOEK Beltank ontstond in 1997 en bleek al snel een prima partner in de vloeiende binnenvaart. De eerste zeven jaar richtte het Antwerpse bedrijf zich voornamelijk op het vervoer van minerale petroleumproducten en daarmee wist het in België een stevige plaats in te nemen. Daarnaast is er een intensieve samenwerking ontstaan met Tankfracht en Oeltrans uit Hamburg, waardoor ook de Duitse markt wordt bediend. Om meer differentiatie in de werkzaamheden te krijgen werd enige jaren geleden van dat pad afgeweken en werden inmiddels drie gipsschepen aan de vloot toegevoegd. Sinds een tweetal jaar is Beltank ook actief in Frankrijk. Voorbeeldfunctie Toen bestuurder/directeur Marc Dullaers op zoek ging naar verdere uitbreiding van te vervoeren producten, kwam hij op een gegeven moment in contact met de directie van de grootste waterzuiveringsinstallatie van Europa, die gevestigd is ten westen van Parijs. Voor die zuiveringsinstallatie werden in grote hoeveelheden nutriox en ijzertrichloride over de weg vervoerd. De Franse overheid kwam met politieke druk om meer en meer gebruik te maken van vervoer over water. Als eigenaar van de waterzuiveringsinstallatie zag de overheid de mogelijkheid met dit project als een voorbeeldfunctie te komen en er volgden serieuze gesprekken. Marc Dullaers zegt daarover: “We zijn twee jaar geleden begonnen Franse bemanning Beltank was weer terug bij af en vanaf nul werden nieuwe plannen ontwikkeld. Uiteindelijk bleek het ontwerpen van dubbelwandige duwbakken met daarin een speciale kunststof binnenbekleding van de tanks, dé oplossing van het vervoersprobleem. Bij Asto in Raamsdonksveer werd onlangs de Alain opgeleverd. Marc Dullaers vertelt verder: “De bak is 70 x 5,70 meter en inclusief de duwboot blijft de totale lengte binnen de 90 meter. Dat is noodzakelijk, want de maximale lengte om op het Canal du Nord de sluizen in te kunnen is 90 x 5,90 meter. In totaal zijn er maar liefst negentien sluisjes.” “Ongeveer vier jaar na de eerste gesprekken met het Franse overheidsbedrijf SIAAP hebben we de eerste lading ijzertrichloride vervoerd en voor alle partijen is alles geheel naar wens gegaan. We hebben voor de Alain, met als duwboot de Colas, specifiek gezocht naar een Franse bemanning met de nodige ervaring op het Canal du Nord. Ook op de Bossuit vaart sinds zijn inzet in Frankrijk een volledig Franse bemanning.” “Om de exploitatie op een verantwoorde manier te kunnen doen, hebben we bovendien Beltank France opgericht”, besluit Dullaers. “Inmiddels is Asto gestart met de afbouw van een tweede duwbak: de Eric, die exact hetzelfde is als de Alain. Er is een vrij groot verbruik van nutriox en ijzertrichloride, zodat ik een groei van de vloot zeker niet uitsluit.” ABN AMRO BINNENVAART UNIT NEDERLAND WENST DUWCOMBINATIE COLAS/ALAIN EEN BEHOUDEN VAART ABN AMRO Binnenvaart Unit Nederland - Locatie Rotterdam, Wilhelminaplein 7, telefoon 010-4962640 SHIPPING voor een andere kijk op de binnen-tankvaart Wij wensen Melvin Scheepvaartbedrijf B.V. en bemanning een behouden vaart met duwcombinatie Alain en Colas Beltank nv - Bataviabuilding Amsterdamstraat 14 bus H B-2000 Antwerpen Tel. +32 (0)3 206 93 93 Fax +32 (0)3 206 93 90 E-mail: info@beltank.be www.beltank.be

De Binnenvaartkrant 67 9 september 2008 Alain est apte pour le transport du trichlorure de fer Le trichlorure de fer est un produit très agressif et qui ronge l’acier, mais très approprié pour l’illimination des métaux lourds des eaux usées. Asto à Raamsdonksveer a achevé la construction de la barge pétrochimique, le Alain, pour le compte de Melvin Scheepvaart à Overslag. Cette barge d’une capacité de 735 tonnes et de dimensions de 75m de long et de 5,70m de large est apte pour le transport de trichlorure de fer. Après le Alain, Asto achèvera la construction d’une barge similaire et qui portera le nom d’Eric. Ces deux barges seront engagées pour les centres d’épuration des eaux usées dans Paris et ses environnements. Le transport de chlorure se faisait auparavant par camion. Le transport par voie d’eau montrera encore une fois, en France, qu’il est le meilleur dans son genre en exploitant le Alain et le Eric. Eaux usées Le pousseur Colas reçoit aussi une nouvelle vie. Comme le ex- Saône était au fin fond du Lac d’IJssel (IJsselmeer) Arian van der Meij le fît faire complètement démanteler et reconstruire de telle sorte que c’est devenu un convoi tout neuf. La longueur de ce convoi poussé est de 85m, avec une largeur de 5,70m, dimension maximum pour le Canal du Nord. Ces deux convois poussés vont naviguer pour Beltank France. Cinq ans auparavant, Beltank a contacté une entreprise française, la SIAAP (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’Agglomération parisienne), pour le transport par voie d’eau des produits d’entretien. SIAAP est responsable des eaux usées à Paris, ses alentours, en Ile de France et en Seine-Normandie. SIAAP traite plus de 850 millions de mètre-cubes des eaux usées par an et par l’intermédiaire de quatres centres d’épuration répandus autour de Paris. Il est ainsi le plus grand d’Europe. Nutriox “Il y a deux ans, le pétrolier Bossuit naviguait pour SIAAP pour le transport du Nutriox, produit désinfectant et qui enlève les mauvaises odeurs des égouts”, raconte Arian van der Meij. “Nos relations se sont élargies grâce à l’exploitation des deux barges pétrochimiques qui vont circuler de Lille, où ils chargeront chez Produit Chimique Loos, pour Paris.” “Nous avons badigeonné les cuves du Bossuit d’un autre revêtement: un enduisage d’epoxy sur la couche de zink. SIAAP fît transporter son trichlorure de fer journalièrement par camion-citerne de 30 tonnes. Les deux barges peuvent transporter chacun 620 tonnes maximum et remplaceront ainsi le transport routier complètement.” “Cela a duré un bon moment pour en arriver à cette nouvelle phase car le transport par voie d’eau du trichlorure de fer n’était pas autorisé étant donné qu’il n’était pas sur la liste des produits ADNR. Entre-temps, nous avons reçu l’autorisation et ce produit d’entretien est admis dans l’ADNR.” Navigateurs solitaires Le pousseur reçoit le nom Colas et la barge pétrochimique Alain, nommés tous deux du navigateur solitaire Alain Colas, porté disparu La longueur de ce convoi poussé est de 85 mètre, avec une largeur de 5,70 m`tre, dimension maximum pour le Canal du Nord. en haute mer. Le prochain convoie portera le nom Eric Tabarly, également un navigateur solitaire, natif de France. Il y en a eu des eaux coulées sur la Seine avant que la barge pétrochimique soit satisfait aux exigences. Arian van der Meij continu son histoire: “L’acier et l’inox sont inadéquats, si bien qu’on fît pleinement usage de matière synthétique. La coque venant de Belgrado et livrée par Vahali à Gendt est une double coque en acier et couverte d’un double revêtement plastifié. Chaque cuve en matière synthétique a une capacité de 95 m3, la densité de ce produit ADNR est de 1,45. Les pompes, les tuyaux, les vannes et autres sont également plastifiés. En un mot: tout ce qui entre en contact avec le trichlorure de fer.” “Les finitions ont été réalisées par Asto, car j’étais très content quand ils ont accompli la construction du bateau Melvin en 2006. Les cimentiers Tarsis et Sonia ont été achevés, ici, avec une grande satisfaction également, pour le compte de Beltank. “ “Nous collaborons très prochement pour ce projet spécial: les cinq pompes ont un débit de Beltank transpor te des produits spéciaux pour le gouvernement français 100m3 par heure et ont été livrées, ainsi que toute la tuyauterie, par Glynwed à Willemstad, une entreprise spécialisée dans les pompes en matière synthétique. Je suis très ravi de la qualité: il résiste à l’usure et n’a besoin de très peu d’entretien.” “Les deux débitmètres sont une nouveauté: sur les tuyaux de sortie, on peut régler le débit maximun pour le pompage vers la terre. Un réglage automatique. Il ya aussi des débitmètres sur les cuves mais ils sont fixes.” Beltank a été fondé en 1997 et s’avère être rapidement un bon partner pour le transport par voie d’eau des produits liquides. Pendant les premières sept années, l’entreprise belge se concentrait principalement sur le transport des produits pétroliers et la mena vers une place importante en Belgique. Et de plus, une collaboration importante s’est formée avec TankfrachtetOeltransd’Hambourg, par laquelle le marché allemand en profite également. Quelques années auparavant, ils ont ajouté trois bateaux, transporteur de chaux, à leur flotte. Depuis deux ans, Beltank est active aussi en France. Quand le directeur/administrateur, Marc Dullaers, rechercha une nouvelle extention pour le transport de produits, il entra en contact avec la direction de la plus grande station d’épuration d’Europe, située à l’ouest de Paris. Le transport de nutriox et de trichlorure de fer se faisait par route. Le gouvernement français vint de plus en plus à utiliser le transport par voie d’eau dû à la pression politique. Le pouvoir public, propriètaire de ce centre d’épuration, vit un rôle exemplaire dans ce nouveau projet et des entretiens se suivèrent. Marc Dullaers y en parle: “Il y a deux ans nous avons commencé avec le transport du nutriox, un produit désinfectant et utilisé comme anti-odeur. Nutriox vient du Havre et il n’y a aucune restriction pour son transport, alors il était assez simple d’envoyer le Bossuit en France.” “C’était complètement différent pour le transport du trichlorure de fer, un produit effectif qui a le pouvoir d’aimenter d’autres éléments, et cependant, il est essentiellement employé pour l’épuration des eaux usées. Au dèpart nous avions eu le plan de rebâtir deux Canal-du-Nord en plaçant deux cuves plastificées par bateau. Et au moment que nous développions ce projet le bureau Veritas France nous fit bien comprendre qu’il fallait mieux s’arrêter. Les Canal-du-Nord n’ont jamais été construit sous classe, si bien qu’ils ne recevront aucune approbation.” Equipage français Beltank devait recommencer à zéro, à developper des nouveaux plans. Finalement le projet de construire une barge pétrolière à double coque, aménagée de cuves revêtis de matières plastifiées, s’avère la réponse du problème de transport. Dernièrement, Asto à Raamsdonksveer a livré le Alain. Marc Dullaers continue: “La barge est de 70 x 5,70 mètre. et la longueur ne dépasse pas les 90 mètres avec le pousseur. Cela est nécessaire car les dimensions maximales des écluses sur le canal du Nord sont de 90 x 5,90 mètre. En totalité, il y a dix-neuf écluses.” “Quatre années plus-tard, après notre première entretien avec SIAAP, entreprise publique française, nous transportions la première cargaison de trichlorure de fer et tous les secteurs étaient satisfaits. Nous avons cherché particulièrement une équipage français, ayant une expérience nécessaire du canal du Nord, pour le Alain et son pousseur, le Colas. Le Bossuit a reçu également un effectif français depuis son emploi en France.” “Il nous fallait créer Beltank France pour une meilleure exploitation et sous forme de responsabilité”, achève Dullaers. “Entre-temps, Asto a démarré l’achèvement de construction de la deuxième barge: le Eric, une copie-conforme du Alain. Vu la consommation assez importante du nutriox et de trichlorure de fer, va-t’elle nous amener à élargir notre flotte.”

De Binnenvaartkrant